Chaque burnout cache une histoire intime et personnelle.

 

Adaptabilité

Nous sommes si habiles à nous adapter, à nous conformer, à jouer des rôles ou même, en cas d’urgence, à conserver l’apparence, qu’il est étrange que l’épuisement professionnel soit si fréquent.

Tout le monde connaît un ou plusieurs petits moments de mini-burnout. Mais nous nous en sortons pour la plupart sans trop de dégâts.

Parce que ce n’est probablement pas le premier article sur l’épuisement professionnel que vous lisez et par conséquence vous avez déjà survoler beaucoup de concepts et de modèles sur le burnout, je vais donc essayer de rendre les modèles et les concepts palpables par l’intermédiaire d’un exemple.

Un exemple pour simplifier

Pensons à les année scolaire les plus ennuyeuse et la plus désagréable, quand on avait l’espoir secret que l’école brûlait, que le maître aurait un accident, bref que quelque chose de dramatique arriverait, si nécessaire quelque chose de terrible, mais quelque chose qui nous ramènerait au sentiment que la vie était excitante et valait le coup d’être vécue.

Pourtant, vous avez surmonté le sentiment désespéré des années scolaires les plus désagréables. Peut-être parce que cette année c’est tout naturellement transformé en une nouvelle année, avec de nouvelles possibilités, et donc des nouveaux sentiments.

Les trois dimensions de l’épuisement professionnel

Dans l’exemple simple de l’école, nous reconnaissons déjà les trois dimensions familières de l’épuisement professionnel 

  • Épuisement émotionnel
  • Ne plus se sentir impliqué
  • Sous-performance

Appliqué á l’exemple de l’école, ça pourrait se ressembler à ceci :

  • Fatigué avant d’arriver à l’école
  • Manque de vrais amis à l’école
  • Tu n’as pas pu faire tes devoirs et tu n’as pas fait attention en classe.
Le modèle à six facteurs

Il existe des modèles plus élaborés de l’épuisement professionnel, comme le modèle à six facteurs :

  • Manque d’engagement
  • Incompatibilité entre la personne et le travail
  • Surcharge de travail
  • Manque de contrôle
  • Sens de communauté diminué
  • Sentiment d’injustice

Nous pouvons de-même appliquer ce modèle polyvalent à une année scolaire ennuyeuse:

  • On ne pouvait plus spontanément jouer les autres.
  • Aucun travail n’était amusant pour nous, même pas la gymnastique.
  • Les devoirs semblait insurmontable
  • Les autres prenait les décisions.
  • Les parents, l’école, le club de sport, l’ancien groupe de copains, tout semblait s’écrouler….
  • Tout semblait terriblement injuste.

Le modèle organigramme.

Nous voyons ici un modèle ‘organigramme (flowchart). Bien que les termes ne s’appliquent pas tout à fait à la situation de l’école primaire, c’est un exercice amusant à essayer de toute façon, tout devient moins abstrait et strict. Essayez-le vous-même !

 

Pourquoi moi, et pourquoi je ne trouve pas de solution ?

Et pourtant, avouons-le, pendant cette terrible année scolaire, il y avait des camarades de classe qui s’amusaient beaucoup et bouillonnant d’énergie.

Bien sûr, c’est un fait assez ennuyeux, parce que tout à coup, il semble que vous êtes vous-même responsable de votre sentiment désagréable à l’époque.

Nous pouvons ajouter cela à la liste des symptômes d’épuisement professionnel ; la culpabilité. On dirait que pendant l’épuisement professionnel.

Il ne semble pas avoir de fin à la misère. La caractéristique la plus ennuyeuse d’un burnout est que chaque piste que vous pensez trouver, semble empirer votre stress, épuisement et désespoir.

 

Je vois les symptômes de mon burnout dans les représentations scientifiques, mais je ne m’y sens pas à l’aise.

Nous arrivons maintenant à un carrefour important. Si vous avez fait l’exercice pour remplir l’organigramme en tant qu’enfant d’école primaire, vous avez pris un avant-goût de ce que peut être la thérapie personnelle. Parce que même si les organigrammes de la science sont tout à fait corrects, ils ne disent jamais pourquoi vous avez un burnout (ou la personne pour qui cette pièce est lue à un burnout).

 

Nous vivons dans un univers complètement personnel

Lorsque nous commençons une thérapie, un monde différent de celui des dimensions et des modèles scientifiques de l’épuisement professionnel. Votre histoire unique et personnelle se compose de tous les éléments mentionnés ci-dessus (et de bien d’autres), mais votre mental unique et l’interrelation entre ces éléments ne sont représenté nulle part. On pourrait le comparer à un tableau. Bien sûr, un tableau se compose de toutes les couleurs que l’on peut trouver de manière ordonnée dans une palette de couleurs, mais dans cette palette, il est complètement impossible de voir le tableau.

 

La thérapie, c’est faire votre organigramme personnel.

Dans le cadre d’une thérapie, nous allons transformer les théories inanimées et sèches sur l’épuisement professionnel en une histoire passionnante qui n’a jamais été racontée auparavant. Une partie de cette histoire sera tout ce que vous avez incorporé du monde extérieur, ce qu’on appelle l’esprit étendu.

La raison pour laquelle vous vous retrouvez dans une situation d’épuisement professionnel est qu’il y a quelque part parmi les centaines de possibilités de l’organigramme personnel un petit groupement souvenir-émotions-pensées ne s’adapte plus automatiquement à votre (en soi énorme) capacité d’adaptation. Ce groupement est  » caché  » et vous ne le trouverez jamais chez docteur google.

 

Une raison que vous ne connaissez pas.

Il n’y a qu’une seule raison pour laquelle vous avez un burnout. Cependant, vous ne connaissez pas cette raison, qui est la vraie cause de votre burnout.

Par votre organigramme personnel, unique et complexe, vous défendez votre individualité, votre unicité. Nous allons a la recherche ce moi unique en thérapie. Ensuite,  l’examinant de près nous nous assurons que votre unicité va retrouver une existence glorieuse.

 

Apprendre à connaître votre individualité dans le cadre du burnout est ce que nous vous offrons à voyage et thérapie.

 

Dans le domaine des voyages et de la thérapie, nous vous proposons deux formes de travail individuel. L’un est à partir de votre domicile; la thérapie en ligne (e-consulting), l’autre est un trajectoire court et intens dans un endroit magnifique au cœur de l’Andalousie. (Voir arrangements) Ensemble, nous pouvons déterminer ce que vous convient le mieux (ou se que convient à la personne pour laquelle vous souhaitez obtenir de l’aide).

 

Peinture; Claude Monet (1840-1926), Soleil couchant sur la Seine.