Vivre la thérapie comme un voyage mental…

Les trois étapes de la thérapie en ligne:

  • La curiosité
  • Le défi
  • Les choix

Première étape: La curiosité

Une thérapie en ligne est un séance avec votre thérapeute par intermédiaire de votre réseau social préféré.

Si vous regarder les directives de consultation en ligne avec un médecin, vous découvrirez qu’on demande de vous de formuler une question concise ou une requête bien formulée et que le but ultime est de gagner du temps. Ma méthode est presque l’inverse. Vous n’êtes pas obligé de savoir comment formuler votre besoin d’aide, ni décrire l’ensemble de vos contraintes. Car, justement le but d’une consultation thérapeutique est de travailler ensemble dans ce sens.

De plus, ce n’est pas un horaire, mais votre expérience personnelle du temps qui déterminera la durée de la thérapie, ainsi que vous ayez une liberté totale d’expression. La plupart des gens sont surpris par ce qu’ils partagent finalement et comment ils l’expriment. Cela est l’essence d’une thérapie.

Lorsque vous entreprenez une consultation avec moi, cela signifie donc simplement que vous prenez le temps de partager vos contraintes. Nous ouvrons un espace commun ou vous allez créer vos images. Cela peut concerner tout ce qui vous affecte ou a affecté mentalement ou émotionnellement. On va explorer des nuances, parfois à peine perceptibles aux questions dominantes telles que les peurs ou les moments de dépression. Je vous écoute et je vous aide et guide en surmontant ensemble vos obstacles.

Pas de soucis si vous ne savez pas par où commencer. Choisissez un point de départ et je vous aiderai à raconter votre histoire. Souvent différent de ce que vous auriez pu penser, mais d’autant plus instructif.

 

Seconde étape: Le défi

Une fois que le partenariat client-thérapeute est installé, un dialogue se développe.  À partir de là, nous travaillons ensemble a exprimer les défi étape par étape.

Vous pouvez vivre des moment difficiles pendant le cours d’une thérapie. Ce n’est pas un problème. L’émotion n’est jamais fausse. Ensemble, nous travaillerons pour que vous puissiez partager votre histoire et vos défis. En tant que guide pendant ce voyage, je vais affronter tous les obstacles ensemble avec vous.

 

Troisième étape: Les Choix

Votre paysage mental est le territoire du voyage thérapeutique. Pendant que vous décrivez le paysage, je vais vous donner des informations sur ce que je vois à travers votre description. Je peux aussi vous dire ce que je pense et ce que je ressens et vous poser des questions sur vos sentiments.

Ce paysage peut être à la fois votre passé et votre avenir, vos rêves et votre réalité. Le travaille thérapeutique peut mener à des moments inattendus qui peuvent révéler, expliquer ou confondre sentiments et pensées. Je serai là pour vous guider à travers votre paysage et finalement vous guider vers votre moi intérieur.

Par exemple, les choses que vous connaissez bien peuvent soudainement devenir très étranges lorsque vous les montrez à quelqu’un d’autre. Cela vous donne l’occasion de voir ces choses intimes familières sous un jour nouveau.

Après cela, nous arrivons aux surprises et découvertes
C’est la plus belle partie de la thérapie pour beaucoup de mes patients, mais parfois aussi très conflictuelle. Vous constaterez que vous pouvez expérimenter des nouvelles idées et perspectives qui génèrent des nouveaux sentiments. Le but ultime de la thérapie est de développer votre créativité unique et de trouver un point d’ancrage solide pour vous manifester dans le monde.

À partir de la troisième étape, le voyage sera très différent selon les personnes. La thérapie est une expérience unique et différente pour tout le monde. Après quelques milliers consultations attends toujours un déjà vu. La thérapie est fortement liée à vous-même et la thérapie est donc quelque chose que vous ne pouvez pas lire dans un livre, mais que vous devez subir pour la comprendre.

 

En cas de détresse aiguë, appelez directement: 0034 674 31 15 55

 

Illustration: Un détail d’une aquarelle de Camille Pissarro,  Caracas Venezuela, 1854.